Voyage de Marie Jeanne et Daniel
Décembre 1998/Février 1999
L'histoire et la vie culturelle au Bénin

 Bas de la page - Sommaire  Départ    Menu : Voyage Décembre 98/Février 99  Livre d'or  Nous écrire

A chacune de nos visites au Bénin, nous faisons la part belle à la découverte de l'histoire et de la culture de la partie sud de ce petit pays (Les ex-royaumes de Porto Novo et du Danxomè, ou Dahomey). Cette culture touche aussi bien les vestiges du passé, que la vie quotidienne d'aujourd'hui. Elle a nourri de grands artistes béninois contemporains dont nous avons pu admirer les oeuvres dans les hauts lieux historiques de cette partie du pays (Ouidah, Abomey, Porto Novo). Nous nous sommes aussi attachés à visiter les monuments les plus marquants de l'histoire de cette lointaine contrée de l'Afrique, dont les rois et la religion, le vodoun, étaient si mystérieux pour les esclavagistes occidentaux de l'époque. Ces derniers s'adonnaient, alors, à un pillage systématique, sans pitié et de grande envergure des côtes ouest du continent africain. Le Danxomè est le berceau du vodoun, religion à la racine des cultes vaudoux que pratiquaient clandestinement les esclaves d'Amérique Latine et des Caraïbes. Ces derniers préservaient par là, et au delà de la souffrance et du désarroi, leur dignité et leur identité africaine.


Vous pouvez accéder directement à un sommaire résumé de ces séquences, , ou bien lire un commentairesur chacune d'elles. Et, pour vous orienter dans ces récits, utiliser les flèches (séquence suivante), ou(séquence précédente),(fin de page, sommaire résumé) et (haut de page). Vous pouvez encore accéder à d'autres séquences : "La vie quotidienne à Porto Novo" ou aussi visiter les archives (cliquez ici) de deux de nos précédents voyages.


Nous vous invitons par ailleurs à découvrir la musique des Amikpon. Ces musiciens, très connu à Port Novo et dans le Sud Bénin, en même temps que très attachés à leur art, nous ont chargé de faire leur promotion en vous donnant la possibilité de télécharger des fichiers MP3 (cliquez ici) ...

Enfin pour ceux qui bénéficient de l'ADSL ou autre internet à haut débit, ainsi que de Windows XP ou qui ont installé Winamp (cliquez ici) sur leur PC (ces deux conditions doivent être remplies), nous les invitons, si ce n'est déjà fait, à se brancher immédiatement sur le musique des Amikpon : écouter la musique Amikpon (cliquez ici).

Si votre résolution d'écran est inférieure à 1024x768, nous vous conseillons de mettre plein écran :


Vous pouvez faire des recherches à l'aide du moteur de recherche interne au site :
Mot:
Ou bien consulter les liens que j'ai recensés sur le Bénin : cliquez ici






































































































Sommaire

 Bas de la page  Fin du sommaire  Commentaires sur la dernière séquence  Haut de la page    Menu : Voyage Décembre 98/Février 99  Livre d'or  Nous écrire
La vie quotidienne à Porto Novo
En cliquant sur le pictogramme Lire les commentaires sur la séquence vous pouvez lire les commentaires sur la séquence ou en cliquant sur le pictogrammeMosaïquevous pouvez accéder directement à sa mosaïque.

Abomey, ancienne capitale du royaume du Danxomè (ex-Dahomey), abrite les anciens palais de ses rois. Au sein d'une immense enceinte faite de murs épais, chaque royauté a construit son propre palais imbriqué dans celui de son prédécesseur. Ces palais sont constitués de bâtiments qui servaient à loger le roi et à recevoir sa cour. Dans cettte enceinte se déroulaient aussi d'importantes cérémonies. La plupart des bâtiments sont décorés de bas reliefs dont certains ont leur réplique au musée de l'Homme à Paris. Ces bas reliefs ont été restaurés par le peintre et sculpteur béninois Cyprien Tokoudagba ...Les bas reliefs des palais royaux à Abomey Lire les commentaires sur la séquence Mosaïque : Les bas reliefs
Le Roi Guézo (1818-1858) a été un des rois les plus puissants du petit royaume du Danxomè (ex-Dahomey) au XIX ème siècle. Comme tous les rois du Danxomè son tombeau a été édifié dans l'enceinte des palais royaux d'Abomey. La restauration des sculptures a été confiée au peintre sculpteur Cyprien Tokoudagba.Le tombeau du Roi Guézo Lire les commentaires sur la séquence Mosaïque : Le tombeau du Roi Guézo
 Le 10 Janvier de cette année nous avons été invités à assister à la fête du vodoun à Covè. La veille, durant la nuit entière, les masques fétiches du quartier sont sortis et ont dansé devant la foule. Efé, le dieu de la fête, est venu saluer les convives au levé du jour. Le lendemain la fête a continué, et d'autres masques ont dansé sur la place ...La fête du vodoun à Covè Lire les commentaires sur la séquence Mosaïque : Les bas reliefs
 Au bord de la plage, sur les lieux même où embarquèrent les esclaves, a été dressée "La Porte du non Retour". Cet endroit marquait la dernière étape d'une longue souffrance que subissait ces hommes et ces femmes, et même les enfants, avant d'être vendus comme du bétail et entassés, suivant la position "sardine", dans les bateaux des négriers pour être dirigés sur les Amériques. Cette longue marche douloureuse était l'aboutissement d'un long conditionnement dont le calvaire signifiait Zomaï, vente aux enchères, arbre du retour, arbre de l'oubli ou tout simplement la mort des compagnons d'infortune de ces êtres désemparés dont certains choisissaient le suicide en mangeant le sable de la plage ou en s'ouvrant les veines à l'aide de leurs chaînes. Ouidah - La route des esclaves Lire les commentaires sur la séquence Mosaïque : Ouidah - La route des esclaves
Dans la fôret sacrée du Roi Kpassé, Ouidah, ils font un cercle magique, un aéropage muet et solennel, ces grands dieux qui vous fixent de leurs yeux de pierre. Héviosso, Dan, Sakpata. Mais encore les voduns royaux comme Dâguessou, protecteur de Ghézo, fétiche au pied unique, aux pouvoirs contenus dans de minuscules calebasses liées aux bracelets. A l'entrée le grand Legba à figure de Priape a déjà été profané. Sous les irokos centenaires, Tokoudagba raconte avec les frères Dakpogan la légende du Panthéon vodun. Et toute la route des esclaves est balisée de ces monstres de pierre, borne d'une mémoire fascinée et dolente.

Patrick Breton - La Revue Noire n°18 Sep Oct Nov 1995La Forêt Sacrée Lire les commentaires sur la séquence Mosaïque : Les bas reliefs
...La maison du Brésil Lire les commentaires sur la séquence Mosaïque : La maison du Brésil
 La Porte du Non Retour fut construite dans le cadre des commémorations de Ouïdah 92 qui fut un vaste retour sur le passé du royaume de l'ex-Dahomey et les menées esclavagistes européennes de l'époque qui ont coûtées, entre le XVIème et XIXème siècle, plus de cent millons de déportés à l'Afrique. Ce monument a été élevé à la mémoire de ces millions d'africains qui ont payé de leur liberté, et encore plus souvent de leur vie, l'édification de certaines fortunes de la bourgeoisie de Bordeaux, Nantes ou d'ailleurs ... La porte du non retour Lire les commentaires sur la séquence Mosaïque : La porte du non retour
 Depuis nos premiers voyages au Bénin, nous avons été fortement impressionnés par les sculptures de la porte de Kétou. Le royaume de Kétou a été tardivement conquis par le roi Glèlé, roi du puissant royaume voisin du Danxomè. La porte a un lourd passé historique et sa beauté saisissante traduit à merveille sa légende ... Les sculptures, peintes, ont été réalisées sur les poteaux en bois soutenant les toitures de deux cours intérieures qui gardaient l'entrée de la ville ... La porte de Kétou Lire les commentaires sur la séquence Mosaïque : La porte de Kétou
  Cyprien Tokoudagba Lire les commentaires sur la séquence Mosaïque : La porte de Kétou
  Théodore Dakpogan Lire les commentaires sur la séquence Mosaïque : Dakpogan 1999
   Un temple à Abomey Lire les commentaires sur la séquence Mosaïque : Un temple à Abomey
Nous avons besoin de votre avis, de vos encouragements et de vos conseils. Pour lire ou signer le livre d'or

Enfin, pour ceux qui ont la chance d'être présent au Bénin ou de parcourrir son territoire, vous pouvez rendre visite aux Amikpon et même leur demander d'organiser un petit récital pour vous. Comme pour nous, Vincent peut vous servir de guide. Pour les joindre au Bénin : quartier DJEGAN-KPEVI, vers le café AKOSSOMBO 1 000 watts (demander la maison Amikpon) - Téléphone de Vincent : (00 229) 08 49 61 - ou écrire à : Vincent ZINSOU - 02 BP 343 - PORTO NOVO - BENIN (attention, les africains écrivent peu et ont du mal à comprendre qu'un service postal pourrait éventuellement fonctionner et rendre d'énormes services..., même pour recevoir du courrier ...). A tout hasard vous pouvez nous joindre par email (correspondance@amikpon.net) nous nous efforcerons de faire suivre.


 Haut de la page  Haut du sommaire    Menu : Voyage Décembre 98/Février 99  Livre d'or  Nous écrire
La vie quotidienne à Porto Novo



     Hit-Parade